Hernie discale

Hernie discale

Une hernie discale est une maladie du disque intervertébral. Ce disque, qui joue le rôle d’amortisseur entre deux vertèbres, s’use avec le temps et peut parfois se déformer ou sortir de son enveloppe.

Le principal responsable est notre mode de vie sédentaire. De ce fait, nos muscles perdent de leur force et de leur souplesse et n’arrivent plus à soutenir convenablement le dos. Dès lors, lorsque nous faisons des efforts inhabituels ou intenses, le risque de développer des problèmes de dos est d’autant plus important. Par ailleurs, dans la plupart de nos activités quotidiennes, aussi bien au travail qu’à la maison, nous adoptons de mauvaises postures, qui augmentent les tensions sur la colonne vertébrale. (Par exemple : soulever brusquement une lourde charge en position de torsion du tronc.)

Une hernie discale peut déclencher une simple douleur locale située dans le rachis ou associée à une irradiation dans le membre. Ces symptômes suivent un trajet bien déterminé selon l’étage de la racine nerveuse irritée.

Dans tous les cas, si vous ressentez un manque de force ou un déficit sensitif dans un membre, il est conseillé de consulter votre médecin.

Des études montrent que 76% des personnes asymptomatiques avaient au moins une hernie discale. Une douleur intense au niveau des lombaires n’est donc pas toujours synonyme d’une hernie discale. Afin d’éliminer d’autres pathologies, il est important de faire un diagnostic précis. (Diagnostic différentiel: coxarthrose, syndrome pyramidal, arthrite sacro-iliaque, lésion osseuse du bassin, tumeurs, artérite, entre autres peuvent parfois être trompeuses).

La chirurgie ne doit être envisagée que lors de compression nerveuse claire avec diminution de la sensibilité et de la force (ce qui représente 10% des cas symptomatiques) et/ou lorsque les traitements conservateurs ont échoué.

Les différentes techniques de physiothérapie ou d’ostéopathie peuvent avoir leur utilité en fonction des symptômes et du stade de l’évolution.

Durant la phase initiale, le traitement consiste souvent en un repos relatif. Dans une deuxième phase, il est possible de débuter un traitement actif de physiothérapie, constitué essentiellement d’exercices de correction/prévention. La diminutions des symptômes n’est pas synonymes de guérison total, mais le début de la phase stabilisation et de correction. Il est donc important de poursuivre une activité physique et d’adapter son hygiène de vie.

N’hésitez pas à nous contacter pour un test de prévention.

Christof Siffert

Christof Siffert

Christof (1972), physiothérapeute du sport et titulaire d’un CAS en management de la santé, crée Actifisio en 2003 avec Madeleine. Il est actif au sein des équipes nationales de football juniors et féminine. Il se spécialise dans la prévention et le traitement des blessures liées à la course à pied. Il fonde l'association Run4childrenmumbai qui finance l’éducation des enfants défavorisés de Mumbai.

Notre Blog

Nutrition : repas du soir favorisant le sommeil

Nutrition : repas du soir favorisant le sommeil

  Vous avez du mal à trouver le sommeil quand vous allez vous coucher? Votre sommeil est perturbé par une mauvaise digestion ? Vous vous réveillez la nuit et avez des insomnies?   Ces astuces vous aideront à retrouver un bon sommeil.   1. Eviter de...

read more
Stages trail running d’automne

Stages trail running d’automne

  Découvrez nos stages trail running d'automne, Ces stages s'adressent aux personnes qui aiment la nature, qui souhaitent découvrir ou se lancer dans le trail running.   Les stages ont pour objectif de vous faire découvrir le trail running en vous enseignant...

read more
Ce site internet utilise les cookies et utilise vos données personnelles pour améliorer votre expérience.